nyah
tokyo ghoul: higanbana


Les vives lumières, le bruit incessant des voitures, l'agitation constante ; tout ça, tu y est bien habitué. Tu vis à Tokyo depuis des mois ou des années, natif ou immigré, et toute cette vie hyperactive ne te surprend plus. Tu penses avoir tout vu. Tu crois.

Mais cette fois, ce n'est pas le cas, et tu changes d'avis rapidement. Au coin d'une rue, dans le couloir de ton appartement, ou même par ta fenêtre, tu en as vu une. Une ghoul. Tu pensais que c'était un mythe, une légende urbaine pour dissuader les jeunes filles de rester trop longtemps dehors la nuit, mais tu viens bien de la voir. Un monstre dévoreur de chair, au corps d'abomination, tapi dans les ombres pour déguster son butin.Et tout ce qu'il en reste est une traînée de sang étalée au sol, et des papiers sur une nouvelle personne disparue collés partout dans les rues le lendemain.

Le temps passe, toute la ville oublie ces monstres, mais toi tu n'oublies pas.

Sybile
fondatrice
???
missing





 :: Tokyo :: Ouest :: Suginami Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sauvetage ► Chihiro

avatar
Eva Edogawa
ghoul △ rang b
Messages : 15
Arrondissement : Quinzième
Kagune : Bikaku
¥ : 71
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Aoû - 16:07
Sauvetage
Chihiro and Eva
Difficile de se lever après avoir gambadé durant une bonne partie de la nuit. Pourtant il le fallait, la vie de super-héroïne ne rapportait généralement rien d'autre qu'un simple remerciement et il fallait de l'argent pour pouvoir vivre. Elle n'était pas non plus à plaindre, la jeune femme ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même. C'était elle qui avait choisie d'aider son prochain, elle pouvait très bien se poser devant la télé ou devant son ordinateur chaque soir après le travail et simplement se reposer. Mais cela était plus fort qu'elle, partir a le recherche d'une bonne action faisait partie intégrante d'elle et peut-être ainsi obtenir une place au paradis malgré sa nature.

Il ne restait qu'une dizaine de minutes avant l'ouverture de son magasin, Eva ouvrait son enseigne tout les matins à huit heure précise. Jamais elle n'avait ouvert en retard et faisait tout ce qui était en son pouvoir pour respecter cet horaire. Ayant à peine eue le temps de s'habiller, la jeune femme devait aller faire le plein des petits rayons. Chaque soir après la fermeture elle vérifiait la date limite de ses produits et en faisait don à une association qui passait presque quotidiennement avec leur véhicule. Eva n'aimait pas le gaspillage, de plus, cela lui permettait de garder la tête sur les épaules et d'alléger sa tâche de travail pour le lendemain.

Tout semblait prêt pour l'ouverture habituelle, elle avait même une minute d'avance, le timing était quelque chose de précieux à ses yeux. Sa vie était chronométrée et organisée, c'est ainsi qu'elle vivait. Se recoiffant un peu, vérifiant ses vêtements, la jeune femme leva enfin le rideau mécanique protégeant l'entrée de son commerce. La rue était déjà très fréquentée et le premier client de la matinée semblait bien étrange pour une fois. Elle n'avait pas encore eu le temps de vraiment voir ce qui venait de rentrer dans le magasin, mais la personne semblait être camouflée tel un véritable ninja. Un client a surveillé de près visiblement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chihiro Mori
ghoul △ rang ???
Messages : 12
Arrondissement : 15 ème
Kagune : rinkaku
¥ : 64
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Aoû - 22:26

AU SECOURS !

★ Feat Evatekasserlagueule

Elle se répétait : « Ne le mords pas, ne le mords pas, ne le mords pas », et pourtant ça en était tentant à ce stade. Depuis quelques heures, déjà, alors que Chihiro faisait son jogging du matin - pour entretenir son corps de déesse - un homme étrange la suivait de loin, en essayant d’adapter son rythme de course pour paraître naturel. À cause de sa nature véritable, elle sentait ses délicats effluves printaniers sous ses bras et sûrement sous toutes les parties de son corps dans l’ombre. Il reluquait ses adorables fesses rebondies confortablement installées dans un survêtement gris à trois bandes assorti à une veste de la même matière fermée jusqu’au col. En prime, une grosse paire de lunettes noires couvrait ses magnifiques prunelles. Ses longs cheveux se rejoignaient en un capharnaüm sphérique.

Oui, Chihiro en complète bombe sexuelle se rendait parfaitement compte de son sex-appeal en ce moment même. Durant les premières heures elle l’excusa, comprenant tout à fait que l’on veuille lui ressembler, mais après une énième pause pour reprendre son souffle, alors qu’il la suivait encore elle se posa quelques questions. Qui pouvait-il bien être à la fin, un de ces amis ? Non trop moche et gros. Une personne à qui elle a fait du tort ? Impossible, tout le monde l’aime. Un fan ? Possible, mais lui avait-elle déjà adressé la parole ? Beaucoup trop de questions auxquelles elle ne savait pas donner de réponse brute. Exaspérée, elle s’arrêta d’un coup le rencontrant de face ; dégoulinant de graisse et de testostérone liquide, il haletait plus qu’un chien assoiffé. À présent devant son idole, il vira au rouge vif prit sur le fait de sa perverse action. Sans demander son reste donc, il rebroussa chemin bien plus rapidement que ne l’aurait deviné Chihiro.

Satisfaite, elle reprit son chemin d’un pas plus tranquille. Puisqu’elle n’était plus ennuyée par un inconnu - quand même très moche - elle prit un détour pour acheter une boisson dans une épicerie près de chez elle. Un petit magasin très propre, très agréable et climatisé (cela la stressait, car elle ne sentait pas vraiment bon, même pour une idole), tenu par une gentille et jolie petite madame. À vrai dire, elle se demandait si c’était une ghoul, voir La ghoul bienfaitrice des environs, un mystère qu’elle rêvait un jour de résoudre d’ailleurs. Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua même pas qu’elle venait de rentrer, toujours aussi couverte, donc suspecte à souhait. Elle ne prenait pas le temps de se dire qu’ainsi habillée elle ressemblait à une parfaite voleuse. Enfin, ça, elle ne le saura jamais puisqu’elle sentit un appendice d’origine inconnue lui saisir le fessier. Le pervers n’avait jamais cessé sa filature.

LÂCHE-MOI GROS PORC, RETIRE IMMÉDIATEMENT TES IMMONDES DOIGTS DE CET ENDROIT SINON JE TE JURE QU’ILS VONT RAPIDEMENT DISPARAÎTRE.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: Higanbana :: Tokyo :: Ouest :: Suginami-
Sauter vers: