nyah
tokyo ghoul: higanbana


Les vives lumières, le bruit incessant des voitures, l'agitation constante ; tout ça, tu y est bien habitué. Tu vis à Tokyo depuis des mois ou des années, natif ou immigré, et toute cette vie hyperactive ne te surprend plus. Tu penses avoir tout vu. Tu crois.

Mais cette fois, ce n'est pas le cas, et tu changes d'avis rapidement. Au coin d'une rue, dans le couloir de ton appartement, ou même par ta fenêtre, tu en as vu une. Une ghoul. Tu pensais que c'était un mythe, une légende urbaine pour dissuader les jeunes filles de rester trop longtemps dehors la nuit, mais tu viens bien de la voir. Un monstre dévoreur de chair, au corps d'abomination, tapi dans les ombres pour déguster son butin.Et tout ce qu'il en reste est une traînée de sang étalée au sol, et des papiers sur une nouvelle personne disparue collés partout dans les rues le lendemain.

Le temps passe, toute la ville oublie ces monstres, mais toi tu n'oublies pas.

Sybile
fondatrice
???
missing





 :: Paperasse :: Paper planes :: Nebulas Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sybile △ les fleurs du mal

avatar
Sybile Van Hilde
ccg △ 1ere classe
Messages : 29
Présentation : Les fleurs du mal
Journal : Froid polaire
Arrondissement : 11e
Quinque : Rui
¥ : 97
Dc : Hibiki Komei
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 21:06

Sybile Fae Van Hilde
Sybile ;
Éclat blanchâtre, pureté,
Délicate, si douce, libre de péché,
Belle sur la scène
Talentueuse comédienne
- lumière aveuglante, aveuglée.

Sybile ;
Perles de lunes, humidité,
Tout comme un rêve éveillé, fantasmé,
Explosion de couleurs
Imagination en sueur
- rose blanche tant aimée.

Sybile ;
Ombre menaçante, obsédée,
Sort ses griffes pour protéger, asiéger,
Haine dans les veines
Terreur dans le cœur - tu es si impure,
miroir brisé.

nyah
ft. diamond - houseki no kuni

NOM : Van Hilde
PRÉNOM : Sybile, Fae
AGE : 26 ans
ORIGINE : suédoise
SEXUALITÉ : hétérosexuelle
GROUPE : CCG
ARRONDISSEMENT : 11e
OCCUPATION : inspectrice de première classe
PARTICULARITÉ : apparence européenne/scandinave

CLASSE : première classe
ARME/QUINQUE : Rui, une quinque bikaku forgée en double hache ; elle est séparable en une hache à deux mains et une plus petite hache de lancer

" I say goodbye to a world that I thought I once knew,
as I drown in a sea of voices "



Fille, petite-fille, arrière-petite-fille d'inspecteurs, une bête à tuer.

Entraînée depuis qu'elle est en mesure de comprendre la menace que représente les ghouls, Sybile a appris à manier la quinque à quatorze ans, et a intégré l'une des académies pour juniors du CCG suédois en tant qu'élève surdouée. Diplômée à seize ans, première de sa promotion, elle ne pouvait être que la fierté de ses parents et aïeuls.
Et elle aussi, qui ne connaissait que cette violence à laquelle on l'avait éduquée, était fière d'elle.

Sybile a gravi les échelons vite, et bien. Rien ne survivait à son passage ; les ghouls, les enquêtes, les opérations, le moral de ses collègues, sa vie sociale. Elle a été promue inspectrice de rang 1, puis première classe, tout ça en moins de huit ans.
On l'appelait l'ange blanc, avec son visage délicat et son corps svelte bondissant de proie en proie.

La chasse est dans son sang, poussée en elle depuis sa tendre enfance, et elle ne connaît que ça. Mais Sybile, elle, ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu si elle aurait pu choisir ; non, elle voulait être artiste, poète, comédienne, peintre. Mais eux, les adultes aux manteaux gris, ce n'est pas ce qu'ils voulaient qu'elle soit.

Elle n'a jamais eu son mot à dire, et il n'aurait pas été entendu.
Elle ne pu qu'accepter son entraînement, et n'a jamais eu le temps de se consacrer à la peinture ou l'écriture qu'elle aimait.


Puis il y a eu l'accident.

La traque, une ghoul qui fuit, un inspecteur qui attaque mais n’appréhende pas.
Une mauvaise coordination de l'équipe et une cible imprévisible, c'est ce que disait le rapport excusant l'accident. Un corps déchiré en deux, c'est ce que disait l'autopsie. "Tu es la seule coupable, la seule responsable de tes actions", c'est ce que Sybile se disait.
Et quelque chose à changé. Sa façon de voir le monde, le vide qui se faisait dans sa poitrine, son regard sur ce qu'elle faisait de ses journées. Pourquoi elle se battait - qui était cette humanité qu'elle devait protéger, mais qu'elle venait de blesser ? De détruire ?
N'était-elle qu'une machine à tuer ?

Alors elle a fui. Elle a fui cet air glacé, ces exécutions froides et les mains gelées qu'on lui tendant. N'importe où, tant que c'était loin de tout.
Elle a embarqué sur le premier vol. Tokyo.

Mais une fois arrivée, sa vie fût bien vide. N'ayant jamais fini ses études, les seules qu'elle ai faites étant majoritairement du combat, elle ne pouvait pas trouver de travail. Quoi qu'elle avait de l'argent, assez pour tenir toute une vie sûrement, Sybile ne supportait pas de rester là à rien faire toute la journée.
Elle ne pouvait plus dessiner, plus écrire, plus chanter.

C'est à contre-coeur qu'elle fit les démarches pour être transférée de nouveau au CCG, cette fois à Tokyo.
Elle réintégra son milieu optimal, en en restant très détachée. Ça ne lui faisait plus rien de chasser, mais ça lui avait fait quelque chose de tuer. Elle restait là, les bras ballants et la tête dans le vide, à se demander où était passée son humanité. Elle n'avait jamais eu d'amis, d'amours, de doux toucher dans sa vie ; que de la violence à elle-même infliger.
Étrangement, quelque chose qu'elle n'avait jamais connu lui manquait.

Alors elle vit au jour le jour, tant bien que mal, comme un zombie essayant de vivre une vie d'humain, comme une ghoul tentant de vivre une vie normale sans se faire chasser.
Sybile est à la fois celle qui chasse et qui est chassée.

AaaaAAAAaaaa bonjoir je suis la main admin et euh- courgette.


_________________
u c
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo Ghoul: Higanbana :: Paperasse :: Paper planes :: Nebulas-
Sauter vers: